Pièges de la langue française

Comment faire pour éviter les pièges de la langue française? Parfois, il y a des règles mais bien souvent, il faut se fier au gros bon sens.

Des dizaines d’expressions françaises sont autant de pièges: offre de service, domaine d’activité, service clés en main … Doit-on les écrire au singulier ou au pluriel ?

On hésite souvent sur le nombre du complément du nom, qu’on appelle aussi complément déterminatif. Doit-on écrire un secteur d’activité ou d’activités, un centre de recherche ou de recherches, des offres d’emploi ou d’emplois

En fait, il n’y a pas de règle absolue qui détermine si le complément du nom se met au singulier ou au pluriel. C’est généralement le sens qui nous fait opter pour l’un ou l’autre, selon que le complément évoque l’idée d’un seul élément ou celle de plusieurs.

Plus particulièrement, le complément reste au singulier quand il désigne soit l’espèce, la classe, la matière ou la nature, ou encore une entité abstraite ou une réalité qu’on ne peut dénombrer.

Exemples de compléments au singulier :

  • Des agents de communication
  • Des années d’expérience
  • Des centres, des instituts, des laboratoires de recherche
  • Des chefs de service, des chefs de bureau
  • Des chèques de voyage
  • Des clins d’œil, des coups d’œil
  • Des coins de rue
  • Des couchers de soleil
  • Des coups de pied, des coups de poing
  • Des demandes, des offres d’emploi
  • Des directeurs, des directrices d’école
  • Un domaine d’activité, des secteurs d’activité
  • Des droits d’auteur
  • Des états de compte
  • (Sauf s’il s’agit du relevé de plusieurs comptes.)
  • Des manches à balai, des manches de couteau
  • Des méthodes de calcul
  • Des méthodes, des programmes, des subventions de recherche
  • Des moteurs de recherche
  • Des noms de famille, des mères, des pères de famille
  • Des ouvrages de référence
  • Des plans d’action
  • Des stratégies d’intervention

En revanche, le complément prend la marque du pluriel lorsque l’idée de pluralité s’impose ou qu’il y a nécessairement plusieurs éléments.

Exemples de compléments au pluriel :

  • Des articles de journaux (mais : un article de journal)
  • Une agence de voyages
  • Une base de données
  • Un battement d’ailes
  • Une bête à cornes
  • Des boucles d’oreilles (mais : une boucle d’oreille)
  • Une bourse, un programme d’études
  • Une brosse à dents
  • La création d’emplois
  • Une dégustation de vins et (de) fromages
  • Un échange de vues
  • (Pour qu’il y ait échange, il faut au moins deux manières de voir les choses.)
  • Un état de choses
  • Un homme, une femme d’affaires

Mais dans de nombreux cas, l’usage est flottant, l’idée de singularité étant aussi possible que celle de pluralité.

Exemples de compléments au singulier ou au pluriel :

  • Des chapeaux de femme ou de femmes
  • Une classe, une catégorie d’emploi ou d’emplois

(Au singulier, si on donne au complément d’emploi une valeur adjectivale « relative à l’emploi, en matière d’emploi »; au pluriel : si on met en évidence les divers emplois regroupés dans une classe, une catégorie.)

  • Une maison de, en brique ou de, en briques
  • Des offres de service ou de services
  • (Correct au singulier, même si on dit offrir ses services; au pluriel, si on veut insister sur la pluralité des services offerts.)
  • Des pattes de mouche ou de mouches
  • Des poignées de main ou de mains (mais : une poignée de main)
  • Des toiles d’araignée ou d’araignées
  • Des vêtements d’homme ou d’hommes
  • Un programme, un rapport d’activité ou d’activités

Main

Il existe plusieurs expressions figées dans lesquelles on trouve le mot main. Quand il n’y a pas de déterminant devant ce nom, il n’est pas toujours facile de déterminer s’il doit s’écrire au singulier ou au pluriel. 

Dans les expressions, main s’écrit parfois au singulier, parfois au pluriel, parfois indifféremment avec l’un ou l’autre nombre. D’autres fois encore, le nombre varie en fonction du sens de l’expression ou du contexte.

Main est plus souvent au singulier dans les expressions. C’est le cas dans à main armée, à main levée (qu’on parle d’un dessin ou d’un vote), à portée de main, bagage à main, clés en main, coup de main, de main de maître, de main morte, de première (ou de seconde) main, en un tour de main (la graphie en un tournemain est vieillie), faire main basse sur, fait main (ou fait à la main), frein à main, homme de main, jeu de main, poignée de main et sac à main.

Exemples :

  • – Il y a eu un vol à main armée dans ce dépanneur.
  • – Peux-tu me donner un coup de main?
  • – Il n’y est pas allé de main morte.
  • – Elle a acheté des vêtements de seconde main.
  • – Le tout s’est réglé en un tour de main.
  • – Je n’arrive pas à croire qu’il a fait main basse sur les profits de l’organisation.
  • – Marie a acheté un nouveau sac à main.

Le pluriel est obligatoire dans quelques expressions : 

  • battement de mains, 
  • en bonnes mains, 
  • en mains sûres 
  • mains libres

Exemples :

  • – Le battement de mains des spectateurs était enthousiaste.
  • – Ne t’en fais pas, Diane est en bonnes mains.
  • – Je t’appelle d’un téléphone mains libres.

DEUX GRAPHIES ADMISES

L’expression prendre en main, elle, peut s’écrire de deux façons : main peut y être au singulier ou au pluriel. Le singulier est toutefois plus courant. De même, main peut s’écrire au singulier ou au pluriel dans l’expression en main propre.

Exemples :

– Depuis qu’il a pris ce dossier en main, les choses s’annoncent mieux. (ou : Depuis qu’il a pris ce dossier en mains)

– Vous devez lui remettre ce document en mains propres. (ou : en main propre)

ENCORE UNE FOIS, C’EST LE GBS (LE GROS BON SENS) QUI DICTERA LA FAÇON DE L’ÉCRIRE :

Main peut également s’écrire au singulier ou au pluriel dans les expressions à pleine main et changer de main mais, cette fois, le nombre dépend du contexte. 

Dans à pleine main, on emploiera le singulier si on pense à une seule main et le pluriel si on pense plutôt à deux. Dans changer de main, on emploiera le singulier lorsqu’on emploie l’expression au sens littéral, mais le pluriel lorsqu’elle signifie « changer de propriétaire ».

Exemples :

  • – Elle saisit l’orange à pleine main.
  • – Pendant les soldes de l’Après-Noël, les clients se présentent aux cabines d’essayage avec des vêtements à pleines mains.
  • – L’entreprise changera de mains le mois prochain.

Lien Permanent pour cet article : https://100fautes.ca/blogue/2020/06/28/pieges-de-la-langue-francaise/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.